On désigne par crypto monnaie à la fois une monnaie cryptographique et un système de paiement de pair à pair. Ces monnaies numériques sont donc des monnaies virtuelles dans le sens où ces dernières sont caractérisées par une absence de support physique : ni pièces ni billets et les paiements par chèque ou carte bancaire ne sont pas possibles non plus.

Ce sont des monnaies alternatives qui n’ont de cours légal dans aucun pays du globe. Leur valeur n’est pas indexée sur le cours de l’or ni sur celle des devises classiques et elles ne sont pas non plus régulées par un organe central ou des institutions financières. Il n’y a pas de banques centrales à leurs têtes. Et pourtant, sécurité et transparence sont leurs principaux atouts ! Car en effet la cryptographie sécurise les transactions qui sont toutes vérifiées et enregistrées dans un domaine public, assurant tout à la fois confidentialité et authenticité, grâce à la technologie Blockchain.

La Blockchain : technologie de base de la crypto monnaie

Les crypto monnaies sont toutes fondées sur le même principe : la Blockchain. Les crypto monnaies sont une suite de chiffres stockés sur un ordinateur sous la forme de chaînes de blocs. Le principe est en réalité assez simple et particulièrement bien expliqué dans l’article paru dans Les Échos Le Bitcoin et les crypto monnaies, des nouvelles pièces numériques : « Prenez une base de données. Autorisez n’importe qui à effectuer des changements dans cette base de données, à la seule condition de se déclarer « membre ». Mettez en place une procédure de contrôle très longue et très complexe qui doit être opérée à chaque fois qu’un certain nombre (« bloc ») de changements est demandé. Cette procédure est effectuée non pas par un contrôleur unique, mais par tous les « membres » volontaires. Une fois validé, le « bloc » de changements est daté et ajouté aux autres dans le registre. Enfin, autorisez la lecture du registre à tout le monde, et vous avez une base de données en chaîne de blocs ». Ainsi, il appartient au réseau (l’ensemble des pairs) de valider et confirmer chaque transaction.

Comment est fabriquée la crypto monnaie ?

Les personnes qui fabriquent de la crypto-monnaie sont appelées des mineurs. On dit d’ailleurs qu’ils minent une crypto-monnaie. Les mineurs font partie intégrante du processus. Sans eux, la Blockchain serait figée. Un mineur en effet confirme les transactions qui ont lieu sur la Blockchain.

Mineur / développeur : qui fabrique la crypto-monnaie ?

Le rôle du mineur de cryptomonnaie est donc de valider les transactions réalisées. Il est ainsi payé en jetons de la crypto-monnaie pour laquelle il a confirmé un nouveau bloc.

Le rôle du développeur est lui très différent. Un développeur de crypto monnaie va mettre au point le protocole informatique à la base de la crypto-monnaie qui définit notamment le nombre de tokens en circulation, leur vitesse de circulation, leur puissance de stockage, etc. C’est un peu l’architecte du réseau.

Les 3 principales cryptomonnaies

N°1 : Crypto-monnaie – Bitcoin (BTC) :

Son but est de fournir une version électronique de pair à pair de l’argent liquide pour permettre aux paiements d’être envoyés en ligne sans avoir besoin d’une tierce partie (comme Mastercard).

N°2 : Crypto-monnaie – Ethereum (ETH) :

Ethereum est la plate-forme révolutionnaire qui a apporté le concept de « contrats intelligents » à la chaîne de blocs ou blockchain.

Ethereum a la capacité de traiter les transactions rapidement et à moindre coût sur la chaîne de blocs, comme Bitcoin, mais a aussi la capacité d’exécuter des contrats intelligents.

N°3 : Crypto-monnaie – Ripple (XRP) :

Ripple vise à améliorer la rapidité des transactions financières, en particulier les transactions bancaires internationales.

L’objectif de Ripple est de rendre ces transactions rapides (il suffit d’environ 4 secondes pour qu’une transaction soit compensée) et bon marché.

Classement des monnaies virtuelles selon leur valorisation boursière 2020

Coinmarketcap.com réalise un classement des crypto-monnaies en fonction de leur valorisation boursière.

Découvrez le classement des 3 plus importantes monnaies virtuelles en tenant compte de leur capitalisation boursière, c’est-à-dire de la valeur totale de tous les jetons en circulation (prix d’un token X nombre en circulation).

1. Bitcoin
  • Date de création : 2009
  • Capitalisation boursière au 11 mai 2020 : 158,542 milliards de dollars
  • Variation des cours sur 1 an (USD) : + 14,89 % environ
2. Ethereum
  • Date de création : 2015
  • Capitalisation boursière au 11 mai 2020 : 20,684 milliards de dollars
  • Variation des cours sur 1 an (USD) : – 2,67 % environ
3. Ripple (XRP)
  • Date de création : 2012
  • Capitalisation boursière au 11 mai 2020 : 8,575 milliards de dollars
  • Variation des cours sur 1 an (USD) : – 39,4 % environ

La monnaie virtuelle comme moyen de paiement pour l’achat de biens et services

Pour quelles raisons utilise-t-on une crypto monnaie ? Comme n’importe quelle monnaie, les cryptomonnaies permettent l’achat de biens et de services. N’étant pas sous le coup d’une autorité centrale et échappant à toute régulation, elles ont longtemps été l’apanage des transactions illégales (ransomware, trafic de drogue, etc.) mais elles tendent à se défaire de leur mauvaise réputation en se démocratisant et en attirant un public plus large. Les crypto-monnaies sont aujourd’hui de plus en plus utilisées pour des transactions légales.

Les monnaies virtuelles, à l’instar du Bitcoin, permettent d’acheter de nombreux biens de consommation courants. Il est par exemple possible d’acheter avec des Bitcoins, du matériel informatique bien sûr, mais aussi des denrées alimentaires, des bijoux, des objets déco, des produits culturels, etc.

Crowdfunding crypto-equity : Autre usage de la crypto monnaie

Enfin, les crypto-monnaies ont une autre fonction, plus niche mais tout aussi importante : le financement de projets via une levée de fonds auprès de gens (particuliers et investisseurs institutionnels ou business angels). Vous vous demandez peut-être : qu’est-ce qu’une ICO crypto-monnaies ? Il s’agit ni plus ni moins d’une levée de fonds en cryptodevises.

Les crypto-monnaies peuvent en effet également servir à financer des entreprises via le crowdfunding crypto-equity, financement participatif en monnaies virtuelles. Le procédé qui s’est largement développé depuis 2014, consiste à financer de l’equity-crowdfunding par la monnaie virtuelle. Ce type de pratique est désigné par le terme d’ICO ou Initial Coin Offering. Plusieurs plateformes proposent cette solution, comme Swarm par exemple.

Sources : www.cafedelabourse.com/archive/article/ & crypto-monnaie.pro/